PROJETS
DU LIVING LAB LAURENTIDES

PROJETS EN COURS

ADAPTATION DES SENTIERS

Un projet pilote réalisé en 2018-2019  a permis à quatre réseaux de sentiers des Laurentides de participer à des formations offertes en adaptation des sentiers de randonnée pédestre et de vélo de montagne face aux CC.

 

Les résultats de ce projet pilote sont à l’origine du programme de formation et d'accompagnement actuel en adaptation des sentiers des Laurentides, qui s'échelonne de mai 2022 à novembre 2024 . Les formations, dont 10 nouvelles, sont développées en concertation avec trois fédérations de plein air - Rando Québec, Vélo Québec, Ski de fond Québec - ainsi qu’avec l’Institut des territoires. Quelque 85 réseaux de sentiers et 250 participants sont ciblés par ce projet. Inscrivez-vous en grand nombre! 

PROJETS ANTÉRIEURS

INNOVATION EN MATIÈRE DE CC AVEC OURANOS

Ce projet mise sur la cocréation des solutions innovantes en matière d’adaptation aux changements climatiques et impliquera Ouranos, la Chaire UQAM sur les dynamiques touristiques et les relations socioterritoriales et deux Créneaux ACCORD en tourisme: Îles-de-la-Madeleine et Laurentides. Une méthodologie d’innovation ouverte de type Living Lab avec accent sur les besoins d’adaptation et d’innovation selon le positionnement des acteurs dans la chaîne de valeur touristique sera privilégiée. Un démarrage est prévu au cours de 2022.

En savoir plus
Bâtiments verts

PROJET DE DIMINUTION DES GES LIÉ AUX DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES

Notre programme de diminution des gaz à effet de serre (GES) lié aux déplacements touristiques pourrait impliquer la plantation d’arbres et d’autres mesures de compensation mettant à contribution autant les visiteurs que l’industrie. Son pré-lancement prévu en mars 2020 avec la tenue d'un événement de cocréation a été compromis en raison de la COVID. Au moment jugé approprié, ce projet sera relancé.
 

MOBILITÉ DURABLE ET PROJET DE NAVETTE ÉLECTRIQUE À SAINT-SAUVEUR

En forte période d’achalandage touristique, notamment l’été, les week-ends et lors d’événements majeurs, le centre-ville de Saint-Sauveur est congestionné par l’afflux de visiteurs en véhicules automobiles. Ce qui engendre des impacts négatifs en termes d’émission de gaz à effet de serre, de qualité de vie pour les résidents ayant à se déplacer au centre-ville. Cette situation diminue aussi la qualité de l’expérience de visiteurs qui doivent prendre plus de temps pour se trouver des espaces de stationnement libres. 

Le projet pilote de mobilité durable, soutenu par le Living Lab, consistait à accompagner la Ville de Saint-Sauveur dans la planification d’un système de navettes avec autobus électrique, afin d’inciter les visiteurs et résidents à stationner leurs véhicules hors du centre-ville, tout en leur proposant une alternative gratuite, efficace et non polluante pour s’y rendre. La Ville de Saint-Sauveur a décidé de reporter la mise en œuvre du projet-pilote, qui permettrait de tester le service sur plusieurs mois (été et hiver), à un moment plus approprié,  Ce projet a aussi permis de tenir un atelier de cocréation sur la mobilité durable le 

PARC LINÉAIRE LE P’TIT TRAIN DU NORD

L’intervention du Living Lab consistait à accompagner les gestionnaires du parc linéaire dans ses initiatives de recherche afin de trouver des revêtements écologiques répondant à ses besoins d’améliorer l’expérience offerte aux usagers et de s’assurer d’une uniformité sur tout le parcours. Pour le P’tit Train du Nord, le projet de mise à niveau et d’asphaltage a pour objectifs d’améliorer le sentiment de sécurité des usagers et favoriser le transport actif dans la région. La possibilité de tester un kilomètre fait d'asphalte à base de verre recyclé n'a pas été retenu. L'intervention s'est limité à un sondage auprès de usagers.